Forêt de tronçais

Foret de tronçais

Forêt de tronçais

Au Nord Ouest du département de l’ Allier, au contact du Berry et du Bourbonnais, s’étendent les 11 000 hectares de la forêt de Tronçais, consacrée plus belle chênaie d’ Europe. Un monde à part, chargé d’histoire et de traditions, où s’élancent des arbres d’exception, où s’ébrouent cerfs et rapaces et où se déchaînent les passions humaines…

C’est une tache vert émeraude sur la carte de l’ Allier, un coin de Bourbonnais enfoncé dans le Berry à la limite extrême du Massif Central, là où la terre, pourtant au plus bas, semble vouloir rejoindre le ciel. Gérée comme un patrimoine précieux par l’O.N.F (Office National des Forêts), cette lumineuse forêt cathédrale, dont les fûts bien ordonnés s’élèvent droits comme des « I « , doit tout à Colbert . Celui-ci l’aménagea à partir de 1675, pour les besoins en bois de la marine royale. Les vestiges de la futaie Colbert , qui ne couvre qu’une petite partie de la forêt, sont classés, comme une quinzaine de seigneurs remarquables dénommés la Sentinelle, le Saint-Louis, les Jumeaux, le Chêne carré…

Mais les autres arbres, tout aussi spectaculaires, ne sont pas coupés avant leur deux cent cinquantième année ! Chacun vaut de 250 000 à 3 millions de francs. Leur bois, de qualité exceptionnelle, dégage un parfum de vanille. Il est réservé aux usages les plus nobles, comme la production de tonneaux pour les prestigieux vins de Bordeaux (margaux, palmer…) et les meilleurs cognacs. Un monde à part voué au silence et à la pénombre, un monde clos où l’on n’entre que par effraction…

La forêt de Tronçais c’est un labyrinthe, souvent effrayant, parsemé d’étangs figés, partagé par des sentiers rectilignes et concentriques, dont on doute par instants qu’ils puissent mener quelque part et qui forment des myriades d’angles droits avec les arbres immenses qui les bordent.
Tronçais est la plus belle chênaie d’ Europe…
Il y a d’abord les animaux: des multitudes d’oiseaux; sittelle, pic noir, geai des chênes, chouette hulotte, buse variable,… qui sont l’âme de la forêt.
Il y a aussi le monde animal au sol; le lièvre, le sanglier ( qui ne sort que la nuit ), le chevreuil, le blaireau, le renard la belette, le cerf et la biche, qui après avoir complètement disparus furent réintroduits au début du siècle dernier.
Avec de la patience on peut voir ces grands cervidés au détour d’un sentier et qui sont aujourd’hui le point d’attraction de Tronçais, au centre d’innombrables polémiques, car avant tout, aux abords de la forêt il y a… les hommes.

Plusieurs circuits et stages de découverte à pied ou en VTT, seul ou avec un guide, sont proposés par le pays de Tronçais et une multitude de petits villages pourront vous accueillir pour une villégiature, ou pour vous adopter plus définitivement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *